Le jour où les humains comprendront qu’une pensée sans langage existe chez les animaux

Le jour où les humains comprendront qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires.

Boris Cyrulnik
Dernière modification le dimanche, 08 novembre 2015 00:00
Plus dans cette catégorie : Louise Michel »

Laissez un commentaire