Fil Infos

Un article paru sur le site www.letemps.ch, dans lequel Mathieu Ricard donne son point de vue : "Les gens font souvent un mauvais procès aux défenseurs des animaux: ils seraient coupables d’insensibilité envers les hommes qui souffrent de par le monde, de faim, de misère, de par les conflits. Mais à y regarder de près, cet argument est complètement dépourvu de logique, affirme Matthieu Ricard, moine bouddhiste et écrivain français, qui offre une belle leçon de bienveillance".
A lire: http://www.letemps.ch/opinions/2014/12/17/matthieu-ricard-defendre-animaux-dedaigner-hommes?utm_source=facebook&utm_medium=share&utm_campaign=article
Vous voulez en savoir plus sur cette "étrange" communication qu'est la communication animale ? Visionnez l'entretien du dimanche 6 décembre avec Laila Del Monte sur « La communication animale » sur la Web-TV du Grand Changement.
Caroline Leroux, Communicatrice Animale au Québec, a canalisé le message de l'animal totem 2016... la Mante Religieuse.
"Surtout, ne bougez pas... Ceci est l’unique façon que vous pouvez entrer en contact avec nous, avec nos nombreuses forces chamaniques. Je suis la Mante Religieuse, grande enseignante de l’immobilité comme premier attribut chamanique. Je viens d’un lieu où règne le Grand Silence, celui qui nourrit toutes les créations et qui est à la fois vide et plein...".
Téléchargez le message de la Mante Religieuse
AVES France a lancé début 2015 une gamme de bracelets éco-solidaires en bois et en coton ciré. Ces bracelets sont vendus 10€ et l’intégralité des bénéfices est reversée à des projets de protection ou de conservation des espèces menacées.
Découvrez les bracelets éco-solidaires Bearz sur http://www.bearz.org

Les bracelets permettent de soutenir des actions pour l’ours polaire, l’ours brun, l’ours à lunettes, l’ours à collier, l’ours malais, mais aussi le lynx, le singe et le loup. Sur un bracelet à 10€, 5€ sont reversés à une association partenaire du projet Bearz.
Un petit cadeau joli et utile.
Télérama publie un dossier spécial "Les animaux peuvent-ils croire en l'homme ?" pour cette fin d'année 2015.
14 articles très intéressants donnant différents éclairages sur cette vaste thématique.
A lire!

"Certains d'entre nous ne peuvent pas s'en passer, d'autres les exècrent. Souvent nous les mangeons, parfois, nous les vénérons. Les animaux ne sont pas toujours nos meilleurs amis mais l'humanité entière a tissé avec eux des liens d'une incroyable richesse. Cette histoire commune, nous vous proposons de l'explorer dans le numéro double du 23 décembre. Portraits, récits et reportages vous transporteront du bestiaire médiéval aux lolcats d'Internet, de la vache sacrée indienne au périple d'un troupeau transhumant dans les Pyrénées. Et c'est en compagnie de cette drôle d'arche de Noé que nous vous souhaiterons de très belles fêtes de fin d'année."
Valérie Hurier, Rédactrice en chef
François Jaquet, philosophe et doctorant à l’Université de Genève, explique les raisons qui l'ont incité à arrêter de manger de la viande.
"En bon libéral, je suis d’avis que chacun fasse ce que bon lui semble, tant qu’il ne nuit qu’à lui-même. Je vous épargne donc l’argument sanitaire. Et c’est tant mieux, parce qu’il n’est pas très convaincant. Aux dernières nouvelles, manger de la charcuterie matin, midi et soir n’est pas une bonne idée si l’on aime un tant soit peu la vie. Mais une cuisse de poulet tous les mardis n’a jamais tué personne.
Si ce n’est le poulet. Et c’est bien le problème."
Un article simple, percutant, qui nous rappelle l'essentiel. A lire.
http://www.letemps.ch/opinions/2015/11/05/avons-obligations-morales-envers-animaux
Aurélien Barrau, astrophysicien, chercheur et auteur de l'essai "Des univers multiples", est de ceux qui regardent avec la même passion le très lointain — des trous noirs à la gravité quantique — comme ce que, juste à nos côtés, nous refusons trop souvent de voir : le sort infligé aux animaux afin qu'ils puissent régaler nos assiettes. C'est sur ce dernier sujet que Ballast l'a interrogé.
Une vision riche, vaste et surtout très intéressante.
http://www.revue-ballast.fr/aurelien-barrau/
Brigitte Gothière, porte parole de L214, a accordé un entretien pour le site de Ballast, Revue collective de création politique (papier & numérique). Une réflexion de fond sur la question de l'engagement pour la cause animale qui fait suite à la diffusion par l'association L214 des images tournées dans l'abattoir d'Alès. Riche et motivant.
http://www.revue-ballast.fr/l214-les-animaux-cest-une-lutte-politique/

Derniers Articles